You are here
Accueil > Maladies > Oto-rhino-laryngologie > Comment poser le diagnostic d’une sinusite chronique ?

Comment poser le diagnostic d’une sinusite chronique ?

Qu’est ce que la sinusite chronique ?

Bien que la sinusite chronique ne soit pas une maladie mortelle, elle a un impact significatif sur la qualité de vie d’un individu. Des études ont comparé la sinusite chronique à d’autres maladies chroniques telles que l’asthme, les maux de dos, l’insuffisance cardiaque congestive, l’arthrite et ont démontré que la sinusite chronique a un impact plus sévère sur la qualité de vie que ces autres conditions. Elle est également l’une des principales causes de l’absentéisme au travail et de dépenses pour des médicaments.

La sinusite chronique est une maladie différente de la sinusite aiguë. Les symptômes sont différents comme le sont les traitements. La cause exacte de la sinusite chronique est inconnue. Il y a des facteurs qui contribuent au problème, comme les facteurs anatomiques dans le nez et dans les sinus, des allergies et des cicatrices dans les sinus suite à un traumatisme ou à une intervention chirurgicale. Cependant, dans la grande majorité des cas, la cause du développement de la sinusite chronique exact peut être difficile à déterminer. La sinusite chronique n’est pas le résultat d’une sinusite aiguë qui n’a pas guéri. C’est une maladie par laquelle une inflammation de la muqueuse des fosses nasales et des sinus a été présente pendant une longue période (plus de 3 mois).

Cette inflammation chronique donne parfois lieu à l’apparition de polypes, qui sont des excroissances charnues de la muqueuse du nez et des sinus. Ces polypes sont présents chez environ 20-25 % des patients souffrant de sinusite chronique, et ils contribuent aux symptômes associés à la maladie.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la sinusite chronique sont généralement prolongés. Parfois, l’inflammation peut être présente pendant des années avant que les symptômes se manifestent. Les symptômes comprennent une douleur faciale ou de la pression dans la région des sinus, (les joues, autour des yeux, le front et derrière le nez ou le haut de la tête), de la congestion, le nez bouché et une diminution de l’odorat, un liquide clair ou coloré sortant du nez ou de l’arrière de la gorge. Ces symptômes sont souvent de longue date.

Il est inhabituel pour une sinusite chronique de provoquer de la fièvre, des vertiges ou des maux de tête sévères. Les maux de tête même si ils sont localisés dans la zone des sinus, ne sont pas souvent causer pas une sinusite, mais plutôt par l’une des nombreuses autres causes des maux de tête comme les migraines, les céphalées de tension, la névralgie, et les céphalées en grappe

Comment le diagnostic d’une sinusite chronique se fait-il ?

Le diagnostic d’une sinusite chronique est basé sur les symptômes, ils peuvent inclure de l’écoulement nasal jaune, des polypes ou d’autres signes d’obstruction des sinus. Dans le cadre de cet examen physique, une « endoscopie » est souvent effectuée. Elle consiste à insérer un tube flexible ou rigide, qui présente à son extrémité une lentille pour une visualisation et une lumière pour l’éclairage. Ce tube est habituellement inséré dans le nez. Ce n’est pas un examen douloureux et parfois un anesthésique topique est appliqué sur le nez avant cet examen.

A CT (Computed Tomography) scan – ou un CAT scan des sinus est souvent réalisée au cours du diagnostic ou du traitement de la sinusite chronique. Un ACT est une forme sophistiquée de rayons X qui fournit des détails plus précis et une image plus précise des sinus qu’une simple radiographie. Un ACT peut être demandée par un rhino-laryngologiste.

Quel est le traitement initial pour la sinusite chronique?

Les différents types de médicaments utilisés pour le traitement des sinusites chroniques comprennent les vaporisateurs nasaux, les corticostéroïdes (qui contiennent une faible dose de cortisone), le prednisone par voie orale (cortisone), des antibiotiques, irrigation à l’eau salée du nez et d’autres médicaments pour le soulagement des symptômes comme un expectorants (pour fluidifier les sécrétions). Le type de médicaments prescrits, la dose utilisée et la durée d’utilisation dépendent de l’évaluation du médecin.

Si le traitement initial des médicaments échoue et les symptômes du patient persistent ou s’aggravent, la chirurgie peut être indiquée. La chirurgie des sinus est effectuée d’une manière invasive par les narines sans incisions pour la majorité des cas, et est souvent effectuée sur une base ambulatoire avec une récupération courte à la maison. Le but de la chirurgie n’est pas nécessairement de guérir la maladie, mais de soulager les symptômes, et d’ouvrir le nez et les sinus, ce qui rend l’utilisation des médicaments, tels que les vaporisateurs nasaux, plus efficace.

Boukhris Najla
Psychologue et consultante en webmarketing.

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!