You are here
Accueil > Featured > Cannabis et adolescents : Ce qu’il faut savoir !

Cannabis et adolescents : Ce qu’il faut savoir !

C’est quoi le cannabis ?

Le chanvre indien est une plante qui sécrète une résine dont un composé chimique, le THC (tetrahydrocannabinol), a des propriétés psychoactives capables d’agir sur le système nerveux central. Le cannabis est une drogue car il est susceptible d’entraîner une dépendance (addiction). La résine est consommée par inhalation sous forme de barrettes (haschisch, shit) ou d’herbe (marijuana, kif) mélangées à du tabac.

La consommation de cannabis est interdite par la loi.

Attention ! La consommation de cannabis commence jeune, dès l’âge de 15 / 18 ans.

Manifestations physiques de la consommation de cannabis :

– Maux de tête, toux irritative, yeux rouges, dilatation pupillaire, sècheresse buccale, douleurs gastriques, tachycardie.
– Le cannabis peut calmer la douleur.
– La consommation chez les enfants d’un morceau de  » joint induit une intoxication par voie digestive qui peut être grave en plus des hallucinations, troubles du comportement, tremblements, instabilité à la marche : l’hospitalisation est alors nécessaire.



Manifestations psychiques de la consommation de cannabis :

De nombreux parents croient que la consommation de cannabis chez les adolescents est relativement inoffensive, un «rite de passage» auxquels beaucoup d’entre eux se livraient et ont survécu sans problème. Cependant, les feuilles de marijuana d’aujourd’hui ont une quantité beaucoup plus élevée de THC (delta-9-tetrahydrocannabinol) par rapport aux versions disponibles dans les années 1970. En fait, l’Institut national sur l’abus des drogues (NIDA) rapporte que, en moyenne, la marijuana d’aujourd’hui contient presque 10 pour cent de THC.

Le THC dans la marijuana affecte la façon dont l’information sensorielle est traitée par l’hippocampe, une partie du système limbique dans le cerveau qui contrôle l’apprentissage et la mémoire ainsi que la combinaison d’expériences sensorielles avec l’émotion et la motivation. En supprimant les neurones dans l’hippocampe, le THC provoque des troubles du comportement, ainsi la capacité de l’adolescent à gérer les stimuli de manière productive est affectée.

Une étude publiée dans la revue Clinical EEG et Neuroscience a signalé que l’utilisation de la marijuana pendant les années de l’adolescence a un impact négatif sur :

– Le Volume de la structure du cerveau
– La Qualité de la matière blanche
– La Capacité d’exercer une fonction cognitive

Effets de la consommation du cannabis sur la santé mentale :

Les effets durables du cannabis et leurs impact à la fois sur le cerveau, la santé physique et mentale chez les adolescents :

– Double le risque de développer des symptômes de dépression et d’anxiété
– Trois fois plus susceptibles d’avoir des pensées suicidaires que les pairs qui ne fument pas la marijuana
– Augmentation du risque de développer une schizophrénie plus tard dans l’adolescence

Pourquoi le développement mental et affectif est-il si entravé par la consommation de cannabis à l’adolescence ? Chez les adolescents, la région du cerveau responsable de l’émotion et de la mémoire est très bien développée, mais la zone du cerveau consacrée au jugement a encore besoin de temps pour mûrir. La consommation de marijuana arrête cette croissance entraînant des problèmes de santé mentale.

Adolescent et consommation de cannabis : Que faire ?

La consommation de cannabis aide à masquer les problèmes. L’adolescence étant une période où l’on recherche des sensations nouvelles, votre ado sera tenté de faire cette expérience : appartenance au groupe.
Même si la plupart des jeunes n’iront pas au-delà de quelques « expériences conviviales entre ado », le risque est grand qu’ils deviennent des fumeurs réguliers, notamment s’il existe des problèmes familiaux.

– Se positionner en tant qu’adulte, signifier son désaccord.
– S’intéresser à ce qui se passe dans l’entourage de l’ado.
– Rétablir le dialogue.
– Lui apprendre à se démarquer du groupe, à avoir son propre jugement.

Si la communication est difficile, voire impossible, faire appel à un adulte tiers (oncle, tante) ou à un psy.

Sources :
muirwoodteen.com/teen-marijuana-abuse/brain/
teens.drugabuse.gov/drug-facts/marijuana

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!